D’où vient le « Karaté» ?

Bien que le mot « Karaté » date des années 1930, cette méthode de combat loin dans le temps. Selon la légende, Bodhidharma, un moine bouddhiste indien, après avoir voyagé longtemps, s’installa au monastère de Shaolin, en Chine vers l’an 520 après Jésus-Christ. Il médita durant neuf ans, face à un mur de pierre. Cette longue méditation lui apporta une connaissance éclairée du monde, mais il perdit l’usage des pieds et des mains pour un temps. Il conclut que la recherche du Satori (illumination) par le Zen ne devait pas se faire au détriment du corps, mais plutôt par l’union corps esprit. Il enseigna à ses disciples une série d’exercices physiques destinés à tonifier le corps. Cette méthode d’entraînement, basée sur la respiration en Yoga et sur des techniques de combats à poings nus, se propagea en Chine sous le nom de Kenpo.
Après la mort de Bodhidharma, le monastère de Shaolin fut incendié par des brigands. Les moines se dispersèrent, emportant avec eux l’enseignement de leur maître. Comme c’était une période fort trouble et que les routes étaient dangereuses, il est probable que les moines accentuèrent le caractère guerrier de leur art martial.

L’art du combat chinois a joué un rôle de première importance dans la formation du Karaté. Carrefour géographique entre l’île chinoise de Taiwan et l’extrême sud du Japon, l’archipel des Ryu Kyu, dont Okinawa est l’île principale, a connu une histoire extrêmement mouvementée du fait de sa position.
En contact successifs avec les chinois et les japonais, tout au long de son histoire, l’île d’Okinawa devint le terreau privilégié d’où émergea la forme définitive du combat à mains nues. Un mélange de Kenpo et une forme locale de combat, connue sous le nom de Te (main), finit par donner naissance à la méthode appelée Tote (prononcé Tode).

Durant la domination japonaise sur Okinawa (1609-1868), l’emploi des armes fut prohibé, ce qui obligea les habitants à mettre au point des méthodes particulièrement efficaces de combat en se servant uniquement de leurs poings. Pendant près de 300 ans, le Todea évolué sous différentes formes dans les diverses régions de l’île. En 1902, le gouvernement d’Okinawa introduit le Karaté dans les écoles secondaires. Ankoh ITOSU en a été le premier instructeur. Par la suite, plusieurs maîtres enseignèrent leur art martial hors de l’île d’Okinawa, dont Maître Gishin FUNAKOSHI.

Pourquoi apprendre le « Karaté-Do » ?

Le Karate est une discipline sportive qui contribue au développement physique et mental, favorisant la concentration dans vos études et dans vos activités professionnelles.

1. Il permet de contrôler vos émotions dans des situations inhabituelles.

2. Il vous enseigne le respect et la tolérance auprès de vos semblables, créant des attitudes positives en société.

3. Il dynamise votre corps, stimule votre état physique, développe la souplesse et la motricité.

4. Il conforte votre assurance face aux situations de la vie de tous les jours.

A qui s’adresse le « Karaté » ?

14128382389_6b699d0735_oCet art-martial n’est pas seulement destiné aux plus jeunes. Le Karaté est ouvert à toute personne, quel que soit son âge ou sa condition physique.

Il peut être pratiqué sous différents points de vue. Certains verront en lui un moyen de dépenser leur énergie, d’autres préféreront le pratiquer par souci d’entretenir leur corps et/ou leur esprit.

Au Samouraï Karaté Club, chaque pratiquant s’entraîne à son propre rythme, en suivant sa propre progression.


Pourquoi salue-t-on toujours avant et après un cours de Karate ?

8217772918_01227c46fb_oLe cérémonial du salut au début et à la fin un cours marque le respect non seulement des élèves envers le professeur et du professeur envers les élèves mais également envers tout ce qui nous entoure.

La notion de respect est très importante dans la pratique du Karate et dans la vie de tous les jours. Elle est le fondement même de l’équilibre de notre société.

Que signifie « Karate-Do » ?

kanji_karatedo2Ce kanji japonais est composé de 3 syllabes :

Kara    qui signifie « Vide »

Te       qui signifie « La Main »

Dô       qui signifie « La Voie »

« Karate-Do » signifie donc « La Voie de la Main Vide ». On comprend vite le sens de ce terme lorsque l’on sait qu’aucune arme n’est utilisée dans la pratique du Karate-Do.